Vendredi 26 novembre 2021

ÉTUDE BIBLIQUE #154 – VENDREDI 26 NOVEMBRE 2021

THÈME : LE TEMPS DE FAIM ET DE SOIF

D’ENTENDRE LA PAROLE DE DIEU POUR AUJOURD’HUI

Dr. William Soto Santiago

Jeudi 20 août 1998

Poza Rica, Veracruz, Mexique

Écriture de base : Amos 8:11-14

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 53

La religion de Jézabel1

Middletown, Ohio, 61-03-19

Rev. William M. Branham

462 – « 96 Mais il y aura un système composé d’un seul homme qui viendra, avec la puissance et l’onction d’Élie, pour accomplir cette prophétie. Alléluia ! Il va secouer tout ça. Et, souvenez-vous, il leur avait prophétisé et dit toutes ces choses, et Dieu œuvrait avec lui. Mais son dernier Message a été une attaque lancée sur la Maison Blanche. […]

97 Ensuite, qu’est-ce qui est arrivé, après ça ? Écoutez ! Après cette attaque-là, sa voix est restée silencieuse, plus personne ne l’a entendu. Dieu l’a retiré de la scène, Il a dit : “Élie, tu as fait connaître ton Message à tout Israël, c’est fait, ils Le connaissent. Maintenant viens, ici dans le désert, éloigne-toi d’eux, sépare-toi d’eux, parce que Je vais faire quelque chose. Je vais leur montrer ce qu’il en coûte de rejeter Mon Message.” Qu’est-ce qu’il y a eu ? La guerre, la famine, la disette.

98 AINSI DIT LE SAINT-ESPRIT : “Regardez bien ce qui va venir ! Regardez bien ce qui va suivre ! Il y a eu une famine, il Y AURA une famine !” Oh, peut-être pas de pain, mais d’entendre la Parole de Dieu et Sa Vérité. […]

[…]

100 Quand Dieu envoie un Message, qu’Il le proclame aux gens, et que ceux-ci ne Le reçoivent pas, alors Il retire Son serviteur, et Il envoie Ses fléaux : la famine, la mort (spirituelles, et physiques aussi). Attendez-vous à une dépression, frère. Vous pensez avoir vu quelque chose, attendez encore un peu. Vous n’avez encore rien vu. Vous pensez que vous mourez d’envie d’avoir un bon réveil spirituel, attendez encore un peu. Attendez seulement, vous désirerez ardemment entendre la Parole de Dieu et vous La réclamerez à grands cris. La Bible le dit ! “Il y aura une famine dans les derniers jours”, a dit le prophète, “non seulement la disette du pain et de l’eau, mais d’entendre la véritable Parole de Dieu.” Cette voix restera silencieuse, quelque part dans le désert, cachée.

[…]

102 Et puis un jour, après que le péché eut fait ses victimes, et que Dieu eut amené Son peuple à fléchir les genoux… Jézabel avait mis la main sur tout, elle s’était emparée de tout, et elle le fera encore ! C’est AINSI DIT LA SAINTE BIBLE DE DIEU : “Elle le fera encore.” Elle est là, sur le trône, maintenant même, derrière l’homme de paille ; elle fait tout ce qu’elle veut, personne ne va l’arrêter. C’est sûr, personne ne va l’arrêter maintenant ; en effet, ce qu’ils n’avaient pas réussi à obtenir dans les cercles religieux, c’est par la politique qu’ils ont introduit tout ça, et c’est comme ça qu’ils y sont arrivés. Ah oui, c’est exactement ça qu’ils ont fait. Et la politique va servir à un boycottage, et on va se retrouver avec la marque de la bête, aussi sûr que je suis ici devant vous, voyez-vous, comme la Bible le dit.

[…]

104 Regardez bien ! Élie est resté là-haut, tant que Dieu ne l’a pas envoyé ailleurs. Il ne faisait pas de réunions de réveil. Il ne prêchait pas contre quoi que ce soit. Il est simplement resté là-haut, seul avec Dieu, là-bas dans le désert, parce que c’était un homme du désert. Il avait grandi dans le désert. Jean aussi avait grandi dans le désert.

105 Il est allé dans le désert, seul avec Dieu, il a été enlevé à l’église, après avoir apporté son Message. […]

[…]

107 Mais, un jour, de nouveau Dieu l’a fait sortir de là ! Le voilà qui sort. Écoutez bien maintenant, et ne vous fâchez pas contre moi. Ce que je suis en train de dire, c’est “AINSI DIT LE SEIGNEUR !” Quand il en est sorti, qu’est-ce que Dieu a fait ? Il l’a envoyé vers une veuve. […]

[…]

[112] Et qu’est-ce qui s’est produit ? Pendant que le reste du monde était en train de dépérir et de mourir de faim, elle et ses enfants, et sa famille, tous, ils mangeaient trois bons repas par jour : la révélation Divine de la Parole. J’espère que vous le voyez, mon ami.

[…]

114 Bon, nous n’avons pas le temps de prendre le reste de l’histoire, vous savez, alors qu’il a dû en venir à une épreuve de force avec Baal. Il le fera, un de ces jours, ne vous en faites pas. Quand, d’un pas décidé il sortira du désert, regardez bien ce qui se produira. »

 

LE MYSTÈRE DE LA VENUE DU SEIGNEUR SUR LES NUÉES

Dr. William Soto Santiago

Dimanche 16 novembre 1997

Belo Horizonte, Minas Gerais, Brésil

Maintenant, nous pouvons voir où nous nous trouvons en ce Dernier Jour. Nous nous trouvons au temps où il y a une famine sur la Terre, comme dit le prophète Amos au chapitre 8, et verset 11 et suivants, mais « non pas la disette du pain (littéral) et la soif de l’eau (littérale), mais la faim et la soif d’entendre les paroles de Dieu », d’entendre la Parole qui sort de la bouche de Dieu.

Les gens seront alors errants d’une nation à une autre nation, ils iront dans différents continents pour chercher la Parole de Dieu, et ils ne la trouveront pas, sauf sur le territoire où sera la bouche de Dieu, où sera l’Ange du Seigneur Jésus-Christ. Et de cette bouche de Dieu, qui est la bouche de Jésus-Christ, le messager de Jésus-Christ, sortira la Parole de Dieu, la nourriture spirituelle pour l’âme de chacun des fils et filles de Dieu.

 

LE RAVISSEMENT SPIRITUEL ET LE RAVISSEMENT LITTÉRAL

DE L’ÉGLISE DU SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST

Dr. William Soto Santiago

Jeudi 19 novembre 1998

Piranhas, Goiás, Brésil

Il y a une famine dans l’âme des êtres humains, il y a une famine spirituelle dans l’âme de la jeunesse ; c’est pourquoi nous trouvons que, dans certains pays, une grande partie de la jeunesse s’est égarée et a cédé aux mauvaises habitudes, aux drogues et à une infinité de choses négatives qui ont affecté la jeunesse ; et, par conséquent, elles ont affecté les familles et, par conséquent, elles ont affecté les nations. C’est qu’il y a une famine dans l’âme des personnes.

Et comme cela arrive physiquement : quand la personne n’a pas à manger, elle ressent la faim ; et si elle ne trouve pas à manger, la personne s’affaiblit, tombe malade, et les problèmes de santé viennent à la personne ; et la personne attrape n’importe quelle maladie et meurt, ou elle meurt de faiblesse.

Et c’est comme ça pour la jeunesse dans toutes les nations, ainsi que pour les enfants et pour les adultes ; tout comme nous avons besoin de nourriture physique pour notre corps physique, nous avons besoin de nourriture spirituelle pour notre âme. Jésus-Christ a dit : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Quelques fois nous nous occupons de nourrir notre corps physique, mais nous oublions de nourrir le plus important, qui est notre âme ; et notre âme doit être bien nourrie de la Parole de Dieu qui correspond au temps où la personne vit.

Une personne, dans le physique, ne peut pas dire : « J’ai mangé hier » ou « J’ai mangé la semaine passée, donc je ne dois pas manger aujourd’hui. » Jésus-Christ a dit que, en priant, l’une des choses que nous devions demander, c’était notre pain quotidien. Une personne ne dit pas : « Comme j’ai mangé hier, je ne vais plus manger aujourd’hui ; j’ai déjà mangé hier, je n’ai pas besoin de plus de nourriture. » Elle ne dit pas comme ça, elle dit plutôt : « J’ai mangé hier, mais c’était hier ; j’ai besoin de nourriture, la nourriture d’aujourd’hui. » Et comme ça on en a besoin dans le spirituel aussi.

Dieu nous a donné de la nourriture spirituelle pour des jours précédents, pour des étapes précédentes, pour des âges et dispensations précédentes. Et pour ce temps-ci, nous avons besoin de la nourriture spirituelle de notre âge, de notre jour spirituel, du Dernier Jour ; et cette Nourriture est la Parole de Dieu promise pour ce temps-ci, le Message de la Trompette Retentissante, qui est le Message de l’Évangile du Royaume, nous faisant connaître toutes ces choses qui doivent arriver bientôt.

Sans ce Message, la personne aura faim dans son âme, et elle s’affaiblira ; mais quand elle mange la nourriture spirituelle correspondant au Dernier Jour, elle reçoit la force spirituelle pour vivre et pour lutter et pour aller toujours de l’avant en servant notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ.

Et les mauvaises habitudes de la jeunesse disparaissent, parce que les mauvaises habitudes sont comme les germes, comme ces maladies que les personnes attrapent ; et si elles sont faibles, elles les alitent, elles les envoient à l’hôpital. Mais les personnes, quand elles se maintiennent bien nourries, elles maintiennent leur niveau immunitaire bien haut, elles se maintiennent en bonne santé.

Et notre jeunesse a besoin d’être en bonne santé ; et la santé spirituelle est indispensable pour avoir une jeunesse saine mentalement, spirituellement et aussi physiquement ; parce que quand la jeunesse est saine spirituellement, elle obtient une bonne santé mentale et elle obtient aussi une bonne santé physique. Pourquoi ? Parce que l’argent qu’elle gagne, elle ne l’investit pas dans de mauvaises habitudes, mais elle l’utilise pour bien se nourrir ; et elle mène une bonne vie, une vie productive, une vie favorable à son foyer, à sa communauté, à sa nation, à son église, à tous ceux qui l’entourent et à elle-même. Et c’est ainsi que nous voulons notre jeunesse.

Mais, pour ça, nous avons besoin qu’ils mangent la nourriture spirituelle pour l’âme ; parce que « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu2. » Et la jeunesse a faim spirituelle, faim d’entendre la Parole de Dieu. Et quand elle l’écoute, elle ressent là-bas dans l’âme cette Nourriture, ces vitamines, et elle reçoit cette force ; et elle dit : « C’était ce que j’attendais, c’était ce dont j’avais besoin. » Et elle commence à se sentir forte spirituellement, et elle dit aux mauvaises habitudes : « Retire-toi de moi, éloigne-toi, car je sers Christ et je sers ma communauté et je sers ma nation. » Et elle rachète les jours de vie que Dieu lui a donnés. C’est ainsi que nous voulons notre jeunesse.

Étant bien nourris, nous avons une espérance de vie éternelle avec notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ, nous avons une foi ferme dans ce que Christ a promis pour les croyants en Lui.

 

DEUX ENFANTS HEUREUX

Dr. William Soto Santiago

Lundi 13 septembre 1993

Villahermosa, Tabasco, Mexique

Mais, voyez-vous, nous pouvons dire : « Peu importe combien de centaines, de milliers ou de millions de personnes il y aura dans le besoin de nourriture spirituelle ; l’important, c’est qu’Il prenne le peu que nous avons, qu’Il le multiplie… » Et de le distribuer, qui a-t-Il chargé ? Ses disciples. Nous nous chargeons de distribuer cette Nourriture ! Et nous le faisons par des imprimeries, par des équipements de vidéo et par tout ce qu’Il nous place dans nos mains.

Maintenant, alors, comme nous avons déjà vu, Il nous place un équipement qui retransmettra la Parole pour nourrir. C’est à Lui de multiplier la Nourriture, et c’est à nous de distribuer cette Nourriture au Nom du Seigneur.

Parce que nous n’allons pas dire, personne ne va dire que c’est une Nourriture qui est à lui, mais du Seigneur Jésus-Christ, qui l’a multipliée. Nous n’avions pas l’Évangile du Royaume, mais Il a multiplié cette Parole, Il a multiplié ces pains et ces petits poissons.

Et, voyez-vous, nous avons le Message de l’Évangile du Royaume pour nourrir tout être humain en ce temps-ci et dans des temps futurs, pour nourrir à la fin du temps et dans le glorieux Règne Millénaire tout être humain qui aura faim d’entendre la Parole de Dieu.

Imprimé à Porto Rico

1 FRN61-0319 « La religion de Jézabel », p. 21-25, paragr. 96-98/100/102/104-105/107/112/114 (VGR)

2 Saint Matthieu 4:4, Saint Luc 4:4 ; Deutéronome 8:3