Vendredi 22 octobre 2021

ÉTUDE BIBLIQUE #144 – VENDREDI 22 OCTOBRE 2021

THÈME : DEUX PEUPLES D’UN MÊME PÈRE

Dr. William Soto Santiago

Lundi 17 août 1998

(Troisième activité)

San Luis Potosí, Mexique

Écriture de base : Genèse 25:19-26

 

LIVRE DES SCEAUX

Le Quatrième Sceau – P. 312

Rev. William M. Branham

295 Maintenant, remarquez. Il y a un merveilleux type de ça. […] ; c’est Ésaü et Jacob.

296 Or Ésaü, c’était un homme religieux. Il ne prétendait pas être un incroyant. Il croyait au même Dieu que Jacob, au même Dieu que son papa. Mais ce n’était qu’un chenapan, ou, excusez l’expression, qu’un… Il n’était qu’un vaurien. Il était, là, sur le plan moral, en fait, c’était un homme au comportement plus moral que Jacob. Mais, vous voyez, il ne pensait pas… “Oh, qu’est-ce que ça peut changer, le droit d’aînesse ?” Et il a vendu son droit d’aînesse à Jacob. Voyez ?

297 Mais Jacob, lui, il n’avait pas des grandes choses et, comme Ésaü en avait. Il n’avait pas le même héritage que lui. Mais il n’y avait qu’une chose que Jacob voulait avoir, c’était le droit d’aînesse. Et peu lui importait quel moyen il lui faudrait prendre pour l’obtenir ; il était décidé à l’obtenir. Et Dieu a porté un regard favorable sur lui.

 

DEUX PEUPLES DANS LE SEIN D’UNE FEMME

CHERCHENT LE DROIT D’AÎNESSE

Dr. William Soto Santiago

Dimanche 6 mai 2001

San Luis Potosí, Mexique

Pour le Dernier Jour, les deux postérités qui luttent, les deux peuples qui luttent pour le Droit d’Aînesse, pour gouverner sur le peuple hébreu et sur toutes les nations (et être héritiers du Royaume terrestre et cohéritiers de Christ de ce Royaume terrestre, et héritiers et cohéritiers du Royaume céleste), ces deux peuples seront dirigés par deux conducteurs du christianisme.

Et ainsi l’ivraie, les enfants du malin, seront représentés, dirigés, par l’homme du péché, l’antichrist, la bête, dans lequel le diable s’incarnera ; mais les élus de Dieu, avec la Bénédiction du Droit d’Aînesse, seront dirigés par Christ : par Sa manifestation finale dans la chair humaine au milieu de Son Église.

Et nous allons en rester là, parce que ça nous prendrait un petit peu de temps et nous ouvririons des mystères qu’il vaut mieux laisser tranquilles ; parce que, pour ce temps de la fin, il y aura une confrontation entre ces deux puissances qui sont dans ces deux peuples ; et nous faisons mieux de laisser jusqu’ici tout ce mystère des DEUX PEUPLES DANS LE SEIN D’UNE FEMME CHERCHENT LE DROIT D’AÎNESSE.

 

AINSI DIT LE SEIGNEUR À SON OINT

(Réunion de ministres)

Dr. William Soto Santiago

Samedi 17 décembre 2005

São Paulo, Brésil

Et maintenant, pour Sa Seconde Venue, Il apportera un nom nouveau, qui aura à voir avec l’Œuvre qu’Il fera comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs, aura à avoir avec l’Œuvre qu’Il fera dans Son Royaume, le Royaume qu’Il établira sur cette planète Terre ; parce que le royaume de ce monde sera remis à notre Dieu et à Son Christ, à Son Oint, à l’Oint du Seigneur.

Et maintenant, nous voyons que quelque chose de grand doit arriver en ce temps de la fin.

Il est dit encore au verset 19, de ce même chapitre 19 de l’Apocalypse :

« Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblés pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. »

Par conséquent, il y aura une confrontation, comme il y en a eu au temps de Moïse avec Pharaon et l’armée du pharaon ; et aussi comme il y en a eu au temps du prophète Élie contre le roi Achab et contre les prêtres de Baal et d’Astarté.

Maintenant voyons quel sera le résultat. Le même chapitre 19, verset 20 à 21, dit :

« Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans létang ardent de feu et de soufre.

Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair. »

Là nous pouvons voir ce qui est prophétisé pour arriver en ce temps de la fin quand l’Oint du Seigneur apparaîtra, parce qu’AINSI A DIT LE SEIGNEUR. Et ce qui a été manifesté dans le roi Cyrus est devenu la préfiguration de ce qui arrivera en ce temps de la fin ; et le roi Cyrus typifie Christ dans Sa Seconde Venue, comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Pour cette raison, dans le Psaume 2, il est dit, verset 1 et suivants :

« Pourquoi ce tumulte parmi les nations,

Ces vaines pensées parmi les peuples ?

Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils

Et les princes se liguent-ils avec eux

Contre l’Éternel et contre son oint ? »

Et ici nous pouvons voir que ça s’est accompli il y a deux mille ans ; mais pour ce temps de la fin ça s’accomplira physiquement, où les rois (les dix rois qui donneront leur puissance et leur autorité à la bête) se ligueront contre Dieu, contre le Seigneur et contre Son Oint ; l’Oint, qui sera comme Cyrus, c’est-à-dire qu’il est typifié par Cyrus.

« Brisons leurs liens,

Délivrons-nous de leurs chaînes !—

Celui qui siège dans les cieux rit,

Le Seigneur se moque d’eux.

Puis il leur parle dans sa colère,

Il les épouvante dans sa fureur… »

C’est-à-dire qu’Il leur parlera du jugement, des fléaux, qui doivent venir sur ces nations ; et la colère de Dieu sera déversée sur ces nations.

« C’est moi qui ai oint mon roi

Sur Sion, ma montagne sainte ! »

 

ENSEIGNE-MOI, SEIGNEUR, À INSTRUIRE FIDÈLEMENT

Dr. William Soto Santiago

Samedi 19 mai 2001

Mexico, Mexique

[Apocalypse 6:8]

« Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts (c’est-à-dire l’enfer) l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. »

C’est l’antichrist, l’homme du péché, dans lequel le diable sera incarné et lequel vient là comme le cavalier au cheval d’une couleur pâle. C’est là où l’ennemi vient comme un fleuve : il vient avec des nations, il vient avec des armées de ces nations qui lui donneront leur puissance et leur autorité, il vient comme le Jourdain (le Jourdain représente la mort). Et là, le cavalier au cheval d’une couleur pâle, il est dit qu’il se nomme la mort, et l’enfer l’accompagnait.

Et maintenant, c’est là où nous aurons cette confrontation et où une pression viendra. Mais nous allons passer de l’autre côté du Jourdain à sec : sans voir la mort, parce que c’est ainsi que c’est promis.

Il est dit : « Mais quand nous revenons… » Voyons… [Citations, p. 69]1 :

597 – « Et nous, quand nous frappons le Jourdain —avec Christ —, nous avons une portion, mais quand nous revenons, nous revenons avec deux portions (et maintenant nous allons voir quelles sont ces deux portions). Nous avons la Vie Éternelle, la résurrection du péché maintenant, la justice, en ayant le Saint-Esprit. Et puis, lors du retour avec Christ, nous revenons avec les deux, la résurrection physique, et la résurrection spirituelle que nous avons déjà. Nous en avons une double portion. »

Imprimé à Porto Rico

1 FRN62-0513M « La voie d’un vrai prophète de Dieu », p. 11, paragr. 62 (VGR)