Vendredi 17 décembre 2021

ÉTUDE BIBLIQUE #160 – VENDREDI 17 DÉCEMBRE 2021

THÈME : LE SIGNE DU SANG APPLIQUÉ AUJOURD’HUI

Dr. William Soto Santiago

Dimanche 23 août 1998

(Deuxième activité)

Veracruz, Mexique

Écriture de base : Exode 12:1-13

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 112

Le Signe1

Jeffersonville, Ind., 63-09-01M

Rev. William M. Branham

978 – « Et l’Église, qui, en ce jour, a reçu le Signe, le baptême du Saint-Esprit, montrant que le Sang a été répandu et que le Saint-Esprit est sur l’Église… Sans nous, ils ne peuvent donc pas ressusciter. Mais ils comptent sur nous. »

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 136

Questions et réponses #22

Jeffersonville, Ind., 64-08-23E

Rev. William M. Branham

1214 – « Or ça, ce n’est pas du tout une preuve du Saint-Esprit [parler en langues]. Voyez ? On ne peut pas s’appuyer là-dessus. On ne peut pas s’appuyer sur le fruit de l’Esprit. En effet, le premier fruit de l’Esprit, c’est l’amour, et je ne connais personne qui déploie plus d’amour que les gens de la Science Chrétienne, mais ils nient même la Divinité de Jésus-Christ. Voyez ? À ma connaissance, il n’y a qu’une preuve du Saint-Esprit, c’est une foi véritable dans la Parole promise de l’heure ! »

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 47

Les dix vierges3

Jeffersonville, Ind., 60-12-11M

Rev. William M. Branham

401 – « Je suis simplement rentré pour changer mon billet. Puis j’ai continué ma route et je suis parti dans l’autre direction, voyez-vous, car l’heure n’était pas encore venue. Mais un de ces jours, le message ira en Israël ! Et ce qui commencera pour… Dieu leur enverra Moïse et Élie, selon Apocalypse 11, et ils accompliront des miracles, des prodiges et le signe de Jéhovah. En même temps que la dispensation des Gentils se termine. »

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 50

Le Trône de Miséricorde et de Jugement4

Jeffersonville, Ind., 61-01-08

Rev. William M. Branham

436 – « Ne voyez-vous pas comment cela se passe ? Les gens aujourd’hui disent : “Quelque chose de grandiose va secouer le monde entier et tout.” Cela n’est pas scripturaire. Non, non. La prochaine chose qui suit, c’est le départ de l’Église. Lisez dans les âges de l’Église, vous voyez ce que… Eh bien, ces autres choses qui doivent avoir lieu se passeront lors de la Cérémonie du Mariage, pendant que l’Église est dans la gloire. Dieu revient accomplir de grands prodiges, des miracles dans toutes les nations et autres par les Juifs, Il ne se réfère pas du tout à l’Église. »

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 140

Pourquoi il fallait que ça soit les bergers ?5

Tucson, Ariz., 64-12-21

Rev. William M. Branham

1251 – « Observez bien. Le troisième signe qu’Il lui a donné n’était pas lié à son office, il n’était pas non plus lié à sa personne, son troisième signe. Remarquez, les deux premiers signes étaient liés à lui, à sa personne et à son office. La Bible dit que seuls ces deux signes avaient une voix. L’autre signe n’avait pas de voix. Mais les deux signes qui se manifestaient à partir de sa propre personne, à l’intention de son peuple, avaient des voix. Mais le troisième signe, eh bien, remarquez, il avait été donné… Le signe, le troisième signe était le signe de la mort : l’eau devenant du sang. Si votre sang devenait de l’eau, alors vous mourriez. / Mais les deux autres signes avaient des voix de la prophétie. (J’espère que maintenant vous lisez entre les lignes ce que je dis.) Mais les deux autres signes avaient des voix de prophétie à l’adresse d’Israël, concernant son avenir. (Eh bien, vous qui étiez sur la montagne il n’y a pas longtemps, lorsque les cailloux avaient été jetés en l’air…) Maintenant, et en allant… Il allait changer la nature pour amener celle-ci à œuvrer en leur faveur. »

 

LIVRE DES SCEAUX

Le Sixième Sceau – P. 419

Rev. William M. Branham

266 Mais Jacob a dit : “Je ne Te lâcherai pas. Tu ne peux pas partir. Je vais rester accroché à Toi.” Voyez ? “Je veux que ça change, ici.”

267 Ça, ce sont les cent quarante-quatre mille, cette bande de tripoteurs d’argent, et tout, au moment où ils verront la chose véritable, la chose authentique, ce dont il faut s’emparer. Moïse sera là, et Élie sera là. Amen ! C’est alors qu’ils lutteront avec Dieu jusqu’à ce que cent quarante-quatre mille, des tribus d’Israël, aient été appelés à sortir, là-bas.

268 C’est juste avant la période de la Tribulation, vous voyez (oh, comme c’est merveilleux), aussi, “la détresse de Jacob”.

269 C’est là que les cent quarante-quatre mille sont appelés à sortir. Ils, les prédicateurs, ces deux prophètes, ils prêchent, comme Jean-Baptiste : “Le Royaume des Cieux est proche. Repens-toi, Israël !” Repens-toi de quoi ? “Repens-toi de tes péchés, de ton incrédulité, et retourne à Dieu !”

 

LE SIGNE SUR LA MAISON DE DIEU

Dr. William Soto Santiago

Vendredi 4 février 1994

Cayey, Porto Rico

Maintenant, nous, étant à la fin du temps, nous devons être conscients que tout comme sur la maison de chaque personne on devait avoir le signe du sang de cet agneau appliqué sur le linteau de la porte, de même sur le Temple spirituel du Seigneur Jésus-Christ.

Et aussi, tout comme au temps où le peuple hébreu est allé entrer dans Jéricho : toute personne qui allait échapper à ce jugement qui viendrait sur Jéricho devait être dans une maison, dans la maison qui avait le signe du fil ou du cordon de cramoisi ; un cordon ou un fil ou une corde rouge pendait d’une fenêtre.

Nous trouvons que les espions que Josué avait envoyés étaient descendus par cette fenêtre, et cette corde ou ce cordon de cramoisi devait pendre de cette fenêtre, pour que Josué et les espions et l’armée voient que cette maison-là avait un signe, un signe qui était pour le salut : cette maison-là serait préservée et tout ce qui était là.

Et en ce temps de la fin, quand le jugement divin doit venir sur cette planète Terre, le Cordon de Cramoisi sera appliqué et placé sur la Maison de Dieu, sur le Temple spirituel du Seigneur Jésus-Christ.

[…] Maintenant, à minuit, nous trouvons que les fléaux viendront sur le royaume des Gentils, sur ce royaume terrestre, sur les royaumes des Gentils ; mais les bénédictions de Dieu viendront aussi pour le peuple hébreu, des bénédictions avec lesquelles 144 000 Hébreux seront appelés, rassemblés et scellés sur leurs fronts.

Et, à la fin du temps, le signe sur la Maison de Dieu, le Saint-Esprit, la Colonne de Feu, l’Ange de l’Alliance, est là pour que les jugements de Dieu ne touchent pas à l’Église du Seigneur Jésus-Christ, la Fiancée-Épouse de l’Agneau ; pour que, ainsi, l’Église du Seigneur Jésus-Christ : ceux qui sont partis ou morts dans le passé soient ressuscités, et nous qui vivons nous soyons transformés, et nous entrions dans l’éternité avec un corps éternel, où les fléaux apocalyptiques ne pourront pas nous atteindre.

C’est pourquoi le signe sur la Maison de Dieu est si important ; c’est pourquoi le Saint-Esprit sur la Maison de Dieu, sur le Temple spirituel du Seigneur Jésus-Christ, est si important.

 

LA NOUVELLE ALLIANCE ET SON SIGNE

Dr. William Soto Santiago

Mercredi 7 mars 2001

Araucária, Paraná, Brésil

Dès avant la fondation du monde, nous étions prédestinés à être fils et filles adoptifs de Dieu ; et maintenant, nous recevons l’adoption spirituelle en recevant le signe du Sang, en recevant la Vie du Sang, qui est le Saint-Esprit ; et nous avons ainsi les prémices de l’Esprit, les prémices de la Rédemption.

Nous avons la rédemption spirituelle déjà réalisée en nous ; et maintenant il reste la rédemption du corps, qui est notre transformation, pour avoir un corps glorifié pareil au corps glorifié de notre bien-aimé Seigneur Jésus-Christ. Nous avons déjà un corps théophanique, angélique, comme celui de Jésus-Christ ; et maintenant il nous reste le corps physique et glorifié, pareil au corps de Jésus-Christ notre Sauveur.

Tout cela est dans le Programme de la Nouvelle Alliance et son signe, de la Nouvelle Alliance et le signe du Saint-Esprit, qui est la Vie du Sang de la Nouvelle Alliance.

Imprimé à Porto Rico

1 FRN63-0901M « Le Signe », p. 14, paragr. 89 (VGR)

2 FRN64-0823E « Questions et réponses #2 », p. 808, paragr. 44 (VGR)

3 60-1211M « Les dix vierges », paragr. 135-136 (SHP)

4 61-0108 « Apocalypse, chapitre quatre #3 », paragr. 68-69 (SHP/MS)

5 64-1221 « Pourquoi il fallait que ça soit les bergers », paragr. 139-141 (SHP)