Vendredi 10 septembre 2021

ÉTUDE BIBLIQUE #132 – VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2021

THÈME : L’ÊTRE HUMAIN FACE AU

CARREFOUR DE LA VIE

Dr. William Soto Santiago

Jeudi 25 juin 1998

Barranquilla, Atlántico, Colombie

Écriture de base : Saint Matthieu 7:13-14

 

LIVRE DES SCEAUX

La Brèche – P. 110

Rev. William M. Branham

312 Seigneur Jésus, il se fait tard. Il est peut-être même plus tard que nous le pensons. Et nous sommes heureux de voir approcher cette heure. Pour le croyant, c’est l’heure la plus glorieuse que le monde ait jamais connue. Mais, pour celui qui rejette, c’est l’heure la plus triste qui puisse jamais exister. On ne pourrait pas trouver dans l’alphabet les mots, les lettres pour former les mots, qui pourraient exprimer la détresse et la douleur qui vont venir. Et notre alphabet ne permettrait pas non plus de former les mots pour exprimer les bénédictions qui attendent le croyant.

313 Père, peut-être y en a-til ici, ce soir, qui sont sans espoir. Et ce sont des êtres humains intelligents. Aussi, si le Sang est encore sur le Propitiatoire, que l’Agneau se lève du Trône, pour venir à leur cœur ce soir, leur révéler qu’ils sont perdus. Et, de Ses mains couvertes de Sang, qu’Il dise : “Viens, pendant qu’il est temps de venir.”

314 Je remets ce Message, Seigneur, avec ma prière, entre Tes mains. Fais ce que Tu voudras, Père, au Nom de Jésus.

 

LA VIE, UN MIRACLE D’AMOUR

Dr. William Soto Santiago

Dimanche 2 mai 1982

Maturín, Monagas, Venezuela

Nous trouvons que tous les problèmes ont une solution. Nous trouvons qu’il y a toujours une issue à tous les carrefours où l’être humain se trouve. Nous vivons ici sur la Terre tous ensemble ; le problème de l’un affecte les autres.

Maintenant (je n’ai pas conclu ce que je disais de Noé), le problème qui viendrait sur l’humanité affecterait Noé et sa famille, mais Dieu lui a donné la solution de ce problème ; et lui, il a annoncé tant le problème qui viendrait que la solution aussi ; et là, à travers Noé, l’amour divin s’exprimait.

[…] Ça, c’est ce dont nous avons réellement besoin : de laisser l’amour s’exprimer dans toutes nos œuvres terrestres, parce qu’alors Dieu agira réellement au milieu de nous tous et à travers chacun de nous. Et alors, si la vie est un miracle d’amour, la vie vécue par vous sera un miracle d’amour déjà exprimé, sera l’expression de l’amour.

Nous devons faire attention à ça pour qu’il en soit ainsi, de manière à ce que tout ce que nous faisons et tout ce dans quoi nous agissons, nous y puissions voir l’amour manifesté. Ne rien faire par dispute, par jalousie ; ne rien faire par colère ou avec colère, mais en amour ; comme ça nous toucherons au but que nous avons et comme ça le but de Dieu envers ceux qui vivent sur cette Terre sera complété.

[…] Maintenant, beaucoup de personnes ou certaines personnes ignorantes, certaines personnes qui souffrent ici sur la Terre, disent : « Moi, je souffre tant ici sur la Terre que plus rien ne m’importe. Je souffre tant ici sur la Terre et j’ai tant de problèmes que rien ne m’importe, ça m’est égal d’aller en enfer. » Mais regardez, si vous souffrez tant ici sur la Terre, ce qui n’est pas aussi mauvais que l’enfer, comment est-ce que ce sera en enfer ?!

Donc, il semble alors que vous n’êtes pas fatigué de souffrir, parce que si, en plus de souffrir ici sur la Terre, après, ça vous est complètement égal d’aller là-bas (là-bas en enfer, ce qui est si mauvais)… Plutôt, la personne doit être sage, intelligente, et dire : « Moi, je suis fatigué de tant souffrir, de tant lutter, et je voudrais un repos à un moment ; et le seul endroit où il y aura le repos et la paix et le bonheur, ce sera dans le Royaume de Dieu, car on y vivra pour toute l’éternité. Par conséquent, moi, je veux avoir une espérance ; je veux, alors, avec une foi authentique, croire à la Parole de Dieu ; parce que, même si je souffre beaucoup ici, je ne veux pas aller en enfer, où on souffrira plus. Je suis déjà fatigué de souffrir ici ; je veux aller au Ciel, je veux aller au Paradis, je veux aller à un endroit où il y ait la paix, où il y ait le bonheur, où tout ce qui existe soit l’amour divin manifesté. »

C’est la manière correcte pour l’être humain de penser. Et celui qui souffre le plus doit alors penser, à plus forte raison, de cette façon, parce que ce qu’il désire, c’est que ses souffrances, ses problèmes, se terminent ; et la seule manière sera de prendre part au Plan que Dieu a pour le temps où nous vivons, pour qu’après il prenne part à l’éternité ; parce que ses œuvres qu’il fait ici sur la Terre, elles les suivront.

 

LIVRE DE CITATIONS – P. 171

La Communion

[FRN65-1212, p. 9-10, paragr. 60 (VGR)]

Tucson, Ariz., 65-12-12

Rev. William M. Branham

1539 – « Vous savez, l’heure va bientôt arriver où ici au milieu de nous il y aura… Le Saint-Esprit va parler, comme Il l’avait fait dans le cas d’Ananias et Saphira. Cette heure arrive. Souvenez-vous bien de ça, que Dieu va demeurer au milieu de Son peuple. »

 

LE MYSTÈRE DE LA CONDUITE DIVINE

(Réunion de ministres)

Dr. William Soto Santiago

Samedi 1 novembre 1997

Santiago du Chili, Chili

« [399] Et j’ai dit : “Eh bien, pourquoi est-ce que je ne peux pas voir Jésus ?”

400 Il a dit : “Eh bien, Il va venir, un jour. Et Il viendra d’abord à toi, et alors tu seras jugé.” Il a dit : “Ces gens-là, ce sont ceux qui se sont convertis grâce à toi, que tu as conduits.”

401 Et j’ai dit : “Tu veux dire que, parce que je suis un chef, qu’Il va me juger ?” »

(Ça l’a surpris, ces paroles qui lui ont été dites, qu’Il allait le juger. Et ça ne doit pas vous surprendre non plus.)

Frère Branham a dit : « “Tu veux dire que, parce que je suis un chef, qu’Il va me juger ?”

Il a dit : “Oui.”

402 J’ai dit : “Est-ce que tous les chefs devront être jugés comme ça ?”

Il a dit : “Oui.”

J’ai dit : “Et Paul ?”

Il a dit : “Il lui faudra être jugé avec les siens.” »

(C’est-à-dire non seulement le messager jugé, mais les siens aussi : il lui faudra être jugé avec les siens.)

[…] Nous avons vu qu’il y aura un jugement pour tous ceux qui ont été les messagers de chaque étape, et ils seront jugés avec le groupe de leur âge ; et là, s’ils s’en sortent bien, ils retourneront sur la Terre dans des corps éternels ; s’ils ne s’en sortent pas bien, alors ils ne retourneront pas. Et si quelqu’un du groupe d’un âge ne s’en sort pas bien, alors le messager ne peut pas l’amener ici. Donc, voyez comment sera ce jugement pour eux.

Et pour nous, comment sera-t-il, nous étant ici sur la Terre ? Car le jugement commence (par où ?) par la Maison de Dieu. C’est un jugement dans la Maison de Dieu pour ceux des âges passés et pour nous qui vivons ici sur la Terre.

Donc, à la fin de notre tâche, nous verrons — lors de ce jugement qu’Il nous fera — si nous y entrerons ou n’y entrerons pas. Pour cette raison, que chacun fasse attention ; parce que l’Écriture dit, saint Paul dit, que l’œuvre de chacun va être éprouvée, et le feu en fera l’épreuve ; et il dit que l’œuvre de quelques-uns va être brûlée1.

Donc, vous devez être conscients de cette réalité et travailler dans l’Œuvre de Christ avec amour divin et avec révérence, avec respect et avec sainteté dans l’Œuvre du Seigneur, conscients que nous ne travaillons pas pour n’importe quelle personne ici de la Terre, mais pour Dieu ; et Il s’attend à un comportement correct de la part de nous tous : que nous ne nous attirions pas d’ennuis ou que nous ne cherchions pas les ennuis, mais que nous travaillions en étant fidèles à Christ et à Son Œuvre au temps où il nous est donné de vivre.

Et éviter toujours de faire des choses qui soient une pierre d’achoppement pour l’Église du Seigneur.

Ne jamais penser comme n’importe quelle personne peut penser : « Que celui qui s’y achoppe s’y achoppe. » C’est une attitude et une pensée irresponsable ; ce pour quoi elle devra rendre compte à Dieu.

Nous ne pouvons pas être des pierres d’achoppement, mais de bénédiction pour tous les fils et filles de Dieu ; nous aidant toujours en tout et sachant que, au bout du chemin, au bout de notre tâche et au bout de la tâche de l’Œuvre de Christ en ce Dernier Jour, dans l’Âge de la Pierre Angulaire, cette petite partie vient, où ceux qui sont dans le Paradis, les messagers avec leur groupe, seront jugés, et nous aussi ici sur la Terre.

Avant d’y entrer, ça va avoir lieu ; parce que, après que nous serons déjà dans le corps théophanique et le corps physique éternel, ce sera déjà le jugement de la distribution de récompenses (c’est-à-dire que ce ne sera plus un jugement pour savoir si nous allons y entrer ou n’allons pas y entrer). Mais avant d’entrer dans le nouveau corps, quelque chose va se passer. Parce que si, pour ceux qui sont dans le Paradis, qui sont déjà là-bas et dont on sait qu’ils ont leurs corps théophaniques, ils vont passer par un jugement : le messager avec son groupe va passer par un jugement, Jésus-Christ va juger chacun d’eux ; combien plus nous qui sommes encore ici sur la Terre en train de travailler dans Son Œuvre !

Et le jugement commence (par où ?) par la Maison de Dieu. Et le jugement de la grande tribulation continuera après pour le monde.

Donc, avant que le jugement divin tombe sur l’humanité dans la grande tribulation, sachez que les messagers avec leur groupe vont être jugés ; ceux qui sont dans le Paradis et nous aussi ici sur la Terre.

Par conséquent, mettons tout bien en ordre, pour que, quand ce moment arrivera, nous ayons fait l’Œuvre que Dieu nous a donnée à faire et que nous présentions de bons comptes devant Christ.

Rappelez-vous qu’Il juge notre cœur. Donc, personne ne pourra lui dire : « Non, c’est que j’ai fait cela pour ceci et pour cela. » Il sait pourquoi nous avons fait chaque chose que nous avons faite dans Son Œuvre. Donc, Il n’aura pas besoin que vous lui disiez pourquoi vous l’avez fait, parce qu’Il le voit dans le cœur ; et c’est selon l’intention de votre cœur, en tout ce que vous avez fait dans votre vie ici et dans votre travail ministériel, que Christ va vous juger vous et moi aussi.

Donc, nous allons tous passer par cette étape. Et mon meilleur conseil, c’est que vous soyez (comment ?) préparés. Et travaillons avec amour divin, priant toujours notre Seigneur et consacrant nos vies à Christ ; et gardant notre foyer en ordre, aimant nos épouses et les traitant avec délicatesse, leur parlant avec des mots corrects, les traitant bien (comme on doit traiter l’épouse) ; et éviter des problèmes avec nos épouses, avec notre famille, parce que, au bout du chemin, Christ va nous appeler en jugement ; et on dit qu’un homme averti en vaut deux.

Donc, ne croyez pas que vous pouvez bondir et sauter, puis vous en tirer. Ce n’est pas comme ça. Au bout du chemin, Il nous appellera en jugement, et là nous allons répondre de tout ce que nous avons fait.

C’est comme aux supermarchés, que n’importe quelle personne peut dire…, elle va avec son chariot et peut dire : « On ne me regarde pas, je vais prendre ça (et elle le jette dans le chariot ; et elle regarde…). On ne me regarde pas, je vais prendre cette autre chose », elle continue à en jeter dans son chariot ; et, quand elle va sortir, alors là-bas c’est la caissière, pour que vous payiez tout ce que vous avez pris.

Si vous, puisque vous aviez le libre arbitre, voyez-vous, vous avez pris tout ce qui était là ; mais à la fin vous devez passer à la caisse, et là on va vous faire payer jusqu’au dernier centime ; on ne vous pardonne même pas un centime.

C’est, disons, 99 dollars et 99 centimes ; ou 99 dollars et 1 centime. Vous devez chercher le petit centime pour payer ce petit centime, parce que celle qui est là à la caisse ne va pas avoir un écart de caisse parce que vous n’avez pas le petit centime.

Donc, voyez que nous avons une responsabilité devant Christ. C’est Lui qui va juger ; et nous allons être là, nous allons être là pour ce moment. Et la chose, c’est que ce petit moment vient avant d’être transformés, pour autant que j’aie vu ; parce que ça vient aussi pour ceux qui sont dans le Paradis avant de recevoir le corps éternel.

Donc, s’ils doivent passer par cette étape, combien plus nous qui sommes ici ! pour pouvoir avoir le changement de corps. Donc, soyez préparés pour ce moment.

Mon désir, c’est que vous receviez tous le nouveau corps ; et que toutes vos assemblées, et toutes les personnes dans vos assemblées, reçoivent le nouveau corps aussi. Car je ne travaille pas pour qu’après les gens restent ici sans le nouveau corps ; je travaille dans l’Œuvre de Christ pour ce but : pour la transformation de nos corps. Pour ça Christ m’a envoyé vers vous : pour vous apporter la Parole et vous donner tout le conseil divin pour, en ce Dernier Jour, être transformés et aller au Souper des Noces de l’Agneau.

Donc, je suis du côté de vous tous pour que vous ayez le nouveau corps ; mais rappelez-vous : faites conformément à la Parole, suivez le conseil de la Parole de Dieu. Ne bondissez pas et ne sautez pas, pour attendre un nouveau corps après. Restez fidèles à Christ et à Sa Parole. Et rappelez-vous ce que Dieu a dit par Ses prophètes et apôtres, et par les messagers ; ça, c’est aussi pour notre temps.

Donc, restez fidèles à Christ et éloignez-vous de tout ce qui n’est pas agréable à Dieu. Et toutes les choses qui ne sont pas agréables à Dieu sont écrites là dans la Bible. Assurez bien votre avenir, assurez bien tout, de sorte que vous vous en sortiez tous bien à ce moment qui va venir.

Maintenant, comment est-ce que tout va se développer ? Moi, je ne sais pas. Mais moi, je sais une chose, et c’est ce que Dieu a dit par notre frère Branham : que les jours d’Ananias et Saphira retourneront. Et si ça, ce n’est pas le jugement de Dieu commençant par Sa Maison, alors je ne sais pas ce qu’est le jugement de Dieu.

Donc, rappelez-vous : il arrivera un moment où ça se répétera à une plus grande échelle. Et tout ce que nous avons vu là-bas au temps des apôtres, aussi bien de saint Pierre et des autres apôtres et de saint Paul : tout ce jugement divin que nous avons vu manifesté partiellement au temps des apôtres et des sept anges messagers, et au temps de Jésus, et au temps des prophètes de l’Ancien Testament ; tout ça retourne pour ce temps de la fin. Et ça commence par où ? Par la Maison de Dieu.

Regardez comment les fils d’Aaron sont aussi morts à cause du jugement divin. Où étaient-ils ? Dans la maison de Dieu.

Donc, nous devons être prêts pour que ça nous ne prenne pas par surprise et que personne ne soit sur la ligne du jugement divin pour recevoir le jugement divin. Plutôt, ayons nos fautes et péchés lavés dans le Sang de Christ, et soyons ainsi justifiés et sanctifiés par Christ en ce Dernier Jour, de sorte que le souvenir du péché ne se trouve même pas en nous. Et marcher selon Sa volonté.

Saint Paul dit : « Que celui qui mentait ne mente plus »2 ; et que celui qui faisait toute autre chose mauvaise ne la fasse alors plus ; et vivez des vies justes et saintes devant la présence du Seigneur. Le moment arrivera où il n’y aura pas d’opportunité pour laver nos fautes et péchés ; et, à partir de là, c’est déjà le jugement de Dieu ce qui attend toute personne.

Donc, soyez sur vos gardes, parce que ça va arriver d’un moment à l’autre.

Quand l’Agneau sortira du Trône d’Intercession, il n’y aura plus de place pour dire : « Seigneur, pardonne-moi ceci ou cela. » Il n’y a plus d’opportunité. À partir de là, chacun recevra le jugement divin selon ses œuvres. Et celui qui n’aura pas ses péchés lavés avant que ça se produise, alors il les aura ; il n’y aura nulle part pour les laver.

C’est comme une personne dont les vêtements sont sales et qui dit : « Je vais les laver, je vais les apporter à la blanchisserie », mais elle attend longtemps ; et quand elle dit : « Maintenant je vais les y apporter, c’est le moment que j’avais pour les y apporter », et quand elle y arrive, elle est fermée. Elle se retrouve avec ses vêtements sales ; il n’y a plus d’opportunité pour rien.

Et ça, c’est très proche. Ça arrivera bientôt, et il n’y aura plus d’opportunité. Donc, soyons préparés, comme dit l’Écriture, pour être ainsi transformés en ce Dernier Jour.

Imprimé à Porto Rico

1 1 Corinthiens 3:13-15

2 Éphésiens 4:17-32

Descargar archivos

  • pdf
    Taille: 179 Ko Téléchargements: 90
  • pdf
    Taille: 566 Ko Téléchargements: 1005