Dimanche 5 décembre 2021

ÉTUDE BIBLIQUE #157

DIMANCHE 5 DÉCEMBRE 2021

THÈME : LE MYSTÈRE DE LA DATE DE LA NAISSANCE DE JÉSUS

Dr. William Soto Santiago

Mercredi 24 décembre 1997

Cayey, Porto Rico

Écriture de base : Saint Luc 1:26-38

 

LIVRE DES SCEAUX

Dieu dans la simplicité – P. 40

Rev. William M. Branham

265 Bon, donc, Il était tellement simple. Ce Messie, quand Il… Pendant quatre mille ans, chaque prophète avait parlé de Lui ; David L’avait chanté ; et ainsi de suite, tout le long. Et, quand Il est venu, les gens s’étaient formé leur propre idée de ce qu’Il devait faire, de la façon dont Il le ferait. Tout était expliqué, tracé sur des graphiques, et tout, si bien que, quand Il est venu de cette manière toute simple, ça a complètement démoli leur théologie. Vous voyez, ils ne l’ont pas reconnu.

266 C’est conformément à la Parole qu’Il est venu. Maintenant, est-ce que vous croyez que Dieu a annoncé par les prophètes que le Messie viendrait d’une manière bien précise ? C’est dommage que nous n’ayons pas à peu près une heure encore devant nous pour expliquer comment ça s’est passé. Voyez ? Mais nous savons tous comment ça s’est passé, la plupart d’entre nous. Comment Dieu avait dit qu’Il viendrait, et comment “toi, Bethléhem de Judée, tu n’es pas la plus petite entre…” Et ainsi de suite comme ça, d’un bout à l’autre, et comment Il agirait, et ce qu’Il ferait. Voyez ?

267 Et pourtant, Il était tellement simple ! Que, ces grands érudits avaient tellement tout mélangé, qu’ils n’ont pas saisi. Mais, vous savez bien que Jésus n’est pas venu contrairement à la Parole. Il est venu conformément à la Parole, mais contrairement à leur interprétation. Voyez ? Il enseignait des choses qui allaient à l’encontre de la formation ecclésiastique qu’ils avaient reçue à Son sujet.

 

LA NAISSANCE DE CHRIST, LA PAROLE

Dr. William Soto Santiago

Dimanche 13 décembre 1992

Villahermosa, Tabasco, Mexique

Mais, voyez-vous, pour que l’Écriture s’accomplisse, il se produit une infinité d’événements parmi les êtres humains qui font que — que l’on veuille ou que l’on ne veuille pas — l’Écriture s’accomplisse.

Combien de jeunes filles de Bethléhem disaient : « Il faut que ce soit dans l’une de nous. » Mais, voyez-vous, il y en avait une qui était de Bethléhem, mais elle était à Nazareth ; et celles de Bethléhem, toutes disaient peut-être : « Il faut que ce soit dans l’une de nous. » Et tous les parents disaient : « Qui sait… Prions Dieu, parce que cette promesse va s’accomplir dans l’une de nos filles. Donc, n’allez pas habiter hors de Bethléhem. »

Mais, voyez-vous, on ne sait pas pour quels motifs, celle en qui ça devait s’accomplir habitait à Nazareth. On ne sait pas si c’était, quand elle était déjà vivante, que ses parents ont déménagé à Nazareth ou si c’étaient son grand-père ou son arrière-grand-père qui y avaient déjà déménagé ; mais elle était de Bethléhem, elle était de cet endroit. Donc, pour autant que nous le voyions, on dirait qu’elle est aussi née à Bethléhem, et Joseph à Bethléhem, et après ils étaient déjà partis ; parce qu’ils devaient se faire enregistrer à l’endroit où ils étaient enregistrés.

Mais, regardez, peu importe où un enfant de Dieu va : quand le temps arrive pour une promesse divine de s’accomplir dans cette personne et que Dieu a signalé un endroit en particulier, cette personne arrive dans cet endroit sans savoir pourquoi elle y est arrivée.

[…] Maintenant, Bethléhem, la Maison du Pain de Dieu, représente le Corps Mystique du Seigneur Jésus-Christ, qui est Son Église, qui est Son Temple spirituel ; parce que Son Église, Sa Fiancée, Son Épouse, l’Épouse de Christ, c’est la Maison, le pain spirituel de Dieu, c’est la Maison de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu pour le peuple.

Et Bethléhem, représentant ce Corps Mystique de croyants, nous trouvons qu’elle a de grandes promesses pour que la Parole prophétique de la fin du temps naisse, pour que la Parole dans la chair humaine naisse et que chaque promesse liée à la Venue de la Parole incarnée s’accomplisse.

Bethléhem est un endroit très important, bien que petit ; car de Bethléhem sortirait un Gouverneur, qui gouvernerait le peuple hébreu : le Roi d’Israël, de la Maison de David elle-même. En naissant là, Il a obtenu tous ces droits, qu’Il utilisera à la fin du temps.

Maintenant, Marie représente aussi le Corps Mystique du Seigneur Jésus-Christ, la Fiancée-Épouse du Seigneur Jésus-Christ, où cette Parole est placée par la Parole d’un Ange, pour que l’accomplissement de la Parole naisse de ce Corps Mystique de croyants, pour que la promesse du Septième Sceau se fasse chair, qui est la Venue du Seigneur, pour que toute promesse liée à la Venue du Seigneur et à Son Œuvre à la fin du temps devienne une réalité.

 

LE RÉVEIL SPIRITUEL DU DERNIER JOUR DE L’ÉGLISE DU SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST

(Réunion de ministres et collaborateurs)

Dr. William Soto Santiago

Vendredi 19 février 1999

Trujillo, La Libertad, Pérou

Maintenant, l’ouverture du Septième Sceau, quant à son accomplissement, alors, commence à s’accomplir de façon secrète et simple ; et personne ne comprend ni ne sait rien, mais le Septième Sceau, Sa Venue, s’accomplit dans cette étape. Comme Sa Première Venue s’est accomplie dans cette étape de neuf mois dans le sein de Marie ; et ensuite Il est né à Bethléhem de Judée, et ensuite Il a été emmené en Égypte, et ensuite Il a été emmené à Nazareth ; et comme ça le temps passait et l’enfant Jésus grandissait : Il est devenu un jeune, après Il est devenu une personne adulte ; et on a ouvert ce mystère au public quand Jésus avait déjà presque 30 ans.

Et là Jésus a commencé à prêcher, et Jean-Baptiste l’a présenté comme le Messie qui viendrait ; et là on a ouvert ce mystère, bien que toutes les personnes ne l’aient pas compris. C’est-à-dire qu’il y a eu presque trente ans de silence quant au mystère de la Première Venue de Christ ; mais après ce mystère a été ouvert au public, sous le ministère du Messie, de Jésus-Christ.

Et maintenant, il nous dit du Septième Sceau, qui est la Seconde Venue de Christ, que ce sera un mystère total, son commencement.

«305 Or, comment est-ce que je savais, l’autre jour, dimanche passé, il y a une semaine… »

Voyez, ici, il avait dit :

« [304] “… tous les mystères de Dieu seraient connus.” Nous sommes au temps de la fin, à l’ouverture du Septième Sceau. »

C’est-à-dire que, pour ce temps, le Septième Sceau devait être sur la Terre, bien qu’Il ait été un secret complet pour les personnes.

Imprimé à Porto Rico